Blog

Comment un avocat en droit des étrangers peut-il aider ses clients ?

Un avocat en droit des étrangers est investi d’une mission d’assistance et de représentation vis-à-vis de ses clients : les personnes immigrées.

Quels sont les rôles d’un avocat en droit des étrangers ?

L’avocat en droit des étrangers joue principalement le rôle de conseiller. Il peut intervenir dans diverses circonstances, allant du simple remplissage d’un document au plaidoyer devant le tribunal. Autrement dit, il assiste, conseille et défend son client en cas de besoin.

Cet auxiliaire de justice remplit une mission cruciale dans la mesure où les immigrés méconnaissent souvent leurs droits. Ces derniers sont assez limités, mais néanmoins fondamentaux, d’où l’intérêt de les faire valoir.

L’avocat veille alors à ce que les droits de son client soient respectés en vertu de la loi. Il s’assure également que celui-ci prenne connaissance de ses droits souvent ignorés, voire bafoués.

Quelle que soit la situation de son client, son but premier est de le défendre. Pour ce faire, il se base sur les textes de loi, sur ses connaissances en droit et en jurisprudence, ainsi que sur son expérience devant les tribunaux.

Dans quels cas faut-il faire appel à un avocat en droit des étrangers ?

L’avocat en droit des étrangers peut être consulté dans divers cas. Il accompagne son client dans les démarches administratives qui sont souvent fastidieuses. Il lui indique également vers quelle administration il doit se tourner selon son cas. Dans ce contexte, le professionnel endosse le rôle d’accompagnateur.

En cas de litige, il se transforme en défenseur afin de faire valoir les droits de son client. Il peut ainsi intervenir lorsque son client se fait expulser ou est reconduit à la frontière. Pour le défendre, l’avocat rédige de nombreux recours en vue d’annuler la décision d’expulsion.

Il peut également être contacté pour faire valoir un droit d’asile, réclamer les droits aux prestations sociales ou encore demander la nationalité…

Si l’étranger a des problèmes de papiers (pièces d’identité, visa, passeport…), son avocat en droit des étrangers peut le conseiller pour régulariser sa situation.

Il faut souligner que ce professionnel peut également intervenir dans des cas de travail au noir.

Quelle que soit la raison pour laquelle on fait appel à lui, il a pour mission de défendre les intérêts de son client.

Quelles compétences doit avoir l’avocat en droit des étrangers ?

L’avocat en droit des étrangers est au courant des problèmes rencontrés par les immigrés. Il connaît parfaitement le Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile (CESEDA). Connaître la jurisprudence qui s’y réfère doit faire partie de ses compétences.

Étant donné que certains de ses clients font appel à lui pour des questions administratives, il est essentiel que le professionnel maîtrise le droit administratif.

Enfin, puisqu’il défend les étrangers, il est important qu’il ait des connaissances en droit international privé. Ces dernières peuvent lui servir en cas de litiges concernant, par exemple, la filiation d’un enfant métissé.